La saison 2019

Le Jardin du Marais a 10 ans

Bonjour, je suis le Jardin du Marais, j'ai 10 ans et j'ai bien poussé sur les terres de Marsangy!

Il faut dire qu'Eric, mon créateur, avait la patate quand il s'est lancé. Il est passionné par la magie de cultiver des légumes variés et originaux pour se nourrir, et ceci dans le respect du sol, de l'eau et des autres êtres vivants.

Il y a eu des années où j'ai fait mes choux gras, ...et d'autres plus compliquées, j'ai même frôlé la fin des haricots!

Heureusement, l'association nationale Terre de liens a acheté 1,5 ha de terres en 2013 et m'a permis de poursuivre l'aventure.

Je fais pousser une cinquantaine de légumes différents pour proposer une centaine de paniers chaque semaine, avec une petite pause en hiver quand même. C'est encourageant car les clients ont l'air satisfaits et me remercient souvent, ce qui me fait parfois devenir rouge comme une tomate.

J'avoue que toute une équipe s'occupe de moi aux petits oignons: il y a Steve et Nicolas qui sont salariés mais aussi Yanis qui est stagiaire en alternance.

Justement en 2019, cette petite équipe n'est pas restée là à faire le poireau. Elle a dû faire face aux nombreux aléas climatiques: gelées tardives début mai, canicule dès juin, sécheresse pendant 4 mois, première gelée le 4 octobre. Pour couronner le tout, une attaque d'altises (petits coléoptères noirs sauteurs) sans précédent, s'est abattue sur mes choux, navets et radis. C'était vraiment compliqué mais l'équipe y est arrivée.

Grâce à la grande diversité des légumes, la vente directe et l'engouement pour l'agriculture biologique, je suis un jardin résilient et j'espère durer longtemps pour continuer à le prouver.

Ainsi, je rêve que fleurissent un peu partout des fermes nourricières et des transformateurs locaux artisanaux, pour que tout le monde puisse avoir accès à une alimentation saine, avoir le plaisir de cuisiner simplement avec les produits de son terroir. C'est un comble que d'être un habitant de cette campagne avec tous ces champs et d'être obligé d'aller en ville pour acheter sa nourriture. Mais j'arrête là mes salades.

J'ai envie aussi de parler des maraîchers qui s'occupent de moi. Ils travaillent dehors au fil des saisons: ils sèment, ils plantent, ils binent, ils désherbent, ils arrosent, ils récoltent, ils conditionnent, ils réfléchissent aussi. Car il faut bien trouver des solutions face aux problèmes d'insectes ou d'aléas climatiques par exemple. Pourquoi ne pas décaler le semis, changer de variété, couvrir avec des voiles? Quand ouvrir, arroser ou blanchir la serre pour mieux y réguler la température estivale?

Pour enfin pouvoir proposer le fruit de leur travail à des clients curieux, compréhensifs, gourmets, soucieux du contenu de leur assiette, évitant le gaspillage, engagés dans une consommation plus responsable, plus éthique, plus écologique. Les clients ne sont pas bêtes comme chou!


Moi, le Jardin du Marais, je suis petit, mais avec d'autres producteurs locaux nous pouvons être nombreux. Avec le soutien de tous ces gens qui nous font confiance pour leur alimentation, notre modèle de développement est productif, économe en énergie et en ressources naturelles, rentable, résilient face à l'évolution accélérée du climat, créateur d'emplois, de liens entre les habitants d'un même territoire.

Alors, ne restons pas plantés là, agissons!

Les commentaires sont fermés